La 20e édition est annulée.

Carine Bachmann

Carine Bachmann (1967) est directrice du Département de la culture et de la transition numérique (DCTN) de la Ville de Genève depuis 2011. Titulaire d’un master en psychologie, sciences du cinéma et droit international publique de l’Université de Zurich, elle commence son parcours professionnel en 1991 dans le domaine de la culture (festival de film expérimental VIPER ) avant de s’engager comme chargée de projets et responsable de communication au sein de diverses associations sociales et humanitaires.

Son intérêt marqué pour les discours identitaires l’amène à partir de 1997 à travailler en tant que chercheuse au sein des Universités de Genève (Laboratoire de recherche sociale et politique appliquée) et Fribourg (Institut du journalisme et de la communication sociale). En 2001, elle co-fonde et prend la direction de CIMERA, organisation de coopération au développement oeuvrant dans la prévention des conflits dans le Caucase et en Asie centrale.

Son parcours dans le secteur public initié en 2009 lui confère une solide expérience dans la planification stratégique des politiques publiques dans les domaines du social, de la culture et du développement durable. Dans sa fonction actuelle, elle assure le pilotage d’organisations complexes et supervise les activités des dix services et institutions rattachés à son département - musées, bibliothèques, service culturel, Grand Théâtre de Genève et systèmes d’information et de communication.

www.geneve.ch

Philippe Bischof

(1967) est directeur de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia depuis le 1er novembre 2017. Après avoir fait ses études à Bâle, il a débuté sa carrière comme assistant-metteur en scène au Théâtre de Bâle. Il a ensuite travaillé en qualité de metteur en scène et dramaturge indépendant dans divers théâtres de Suisse et de l’étranger ainsi que dans la scène indépendante. En parallèle, il siégeait au jury danse et théâtre de la chancellerie du sénat berlinois. Il a de plus obtenu un Master of Advanced Studies (MAS) en management culturel à l’Université de Bâle. De 2008 à 2011, il a assumé, après l’avoir créé, la direction artistique du Centre culturel Südpol de Lucerne. De 2011 à 2017, Philippe Bischof a dirigé le Département des affaires culturelles du Canton de Bâle-Ville et a assumé en 2016 et 2017 la présidence de la Conférence des délégués cantonaux aux affaires culturelles (CDAC). À intervalles réguliers, il donne des cours sur la politique et la promotion culturelles.
www.prohelvetia.ch
Credits, 2020 ©Anita Affentranger

Joël Luc Cachelin

Dr Joël Luc Cachelin (1981) inspire et accompagne les entreprises dans les questions sur l’avenir. Ses études, son doctorat et sa formation continue l’ont conduit aux Universités de Saint-Gall et de Berne ainsi qu’à la HWZ de Zurich. Ce diplômé en économie a publié plusieurs ouvrages spécialisés sur la transition numérique. Il retourne à l’université en 2019 pour étudier l’histoire dans le but d’appréhender l’avenir sous l’angle du passé. Son dernier livre traite des plus puissantes start-up du monde («Einhornkapitalismus», 2019, Nicolai Publishing).
www.wissensfabrik.ch

Nicoletta Cimmino

Elle est la voix de l’émission d’information «Echo der Zeit» sur Radio SRF depuis 2016. Elle travaille également comme auteure pour différents journaux et magazines, tels que «Die Zeit» ou «Republik». Elle est une lectrice passionnée et, à son goût, va trop rarement au cinéma et au théâtre. En 2019, Nicoletta Cimmino a été élue «Journaliste de l’année». Elle est née en 1974 à Bienne, où elle vit encore actuellement.

www.srf.ch/sendungen/echo-der-zeit
www.persoenlich.com/medien/nicoletta-cimmino

 

Beate Engel

Beate Engel est historienne de l’art et responsable culturelle. Elle a entre autres étudié à l’université de Cologne et à l’université de Bâle.  De 1999 à 2004, elle a dirigé la Stadtgalerie de Berne. À partir de 2004, elle a mis sur pied le centre PROGR_Zentrum pour la production culturelle à Berne qu’elle a dirigé en tant que directrice et curatrice jusqu’en 2009. En tant que curatrice indépendante, elle a réalisé plusieurs expositions collectives réunissant des acteurs culturels suisses à l’étranger, notamment en Pologne et en Égypte. Entre 2010 et 2012, elle a dirigé la Kunsthalle de Lucerne. En 2012, elle a été nommée responsable du programme Culture de la Fondation Stanley Thomas Johnson à Berne. Depuis janvier 2020, elle est coprésidente du cercle de travail Art & Culture de SwissFoundations.

www.johnsonstiftung.ch
www.swissfoundations.ch

Yves Fischer

(1974) est directeur suppléant de l’Office fédéral de la culture OFC depuis le 1er juin 2008. Il est chargé de la gestion opérationnelle du OFC et partage la responsabilité de la mise en œuvre de la politique culturelle de la Confédération. Juriste et musicien de formation, il est entré à l’OFC en 2002 après avoir été consultant juridique auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) à Paris. Yves Fischer a fait ses études à New York, Berne et Paris avant d’obtenir à la Sorbonne une maîtrise en histoire et gestion du patrimoine culturel. Pendant ses études à Berne, il a enseigné la musique dans une école de musique de la ville.
www.bak.admin.ch

Johannes Gees

is a conceptual artist and entrepreneur based in Zurich. He first studied Ethnology and History at the University of Zurich. After being a musician, Gees worked from 1985 to 1999 as a picture editor, graphic designer, internet developer and curator. From 2000 on, he worked again as an artist; and with his first project, HELLOMRPRESIDENT, he gained international acclaim.
After having been curator for Expo.02, he continued doing public art projects, performances, exhibitions and lectures around the world. In 2012, he co-founded wemakeit.com – Switzerlands now leading crowdfunding platform, and in 2017, oomnium – a blockchain-based platform with the aim to democratize investment in cultural initiatives and all kinds of creative startups. 
www.oomnium.com
www.johannesgees.com

Hans Ulrich Glarner 

Hans Ulrich Glarner, MAS (1959), a étudié la germanistique et l’histoire à Zurich, puis la gestion de la culture à Salzbourg, il a réalisé un Master of Advanced Studies en 1998 et il a suivi une formation en Executive Education à la Harvard Kennedy School de Boston en 2010. Après avoir été rédacteur culturel à l’Aargauer Tagblatt, il fut directeur de l’Action Rencontre 91 pour le 700e anniversaire de la Confédération, puis pendant dix ans directeur du Stapferhaus de Lenzbourg. De 2002 à 2013, il a dirigé le département de la culture du canton d’Argovie. Depuis 2013, il est le chef de l’Office de la culture du canton de Berne et, depuis mars 2020, il dirige Conférence des délégués cantonaux aux affaires culturelles pour la mise en œuvre de l’ordonnance COVID dans le secteur de la culture. Il est par ailleurs enseignant en gestion de la culture, politique culturelle et mécénat/sponsoring ainsi que membre fondateur de l’association Forum Culture et économie, pour laquelle il assume également la fonction de trésorier.
www.erz.be.ch/erz/de/index/direktion/organisation/amt_fuer_kultur.html

Rabea Grand

Rabea Grand est née en 1984 à Loèche-Ville, elle a étudié les sciences culturelles avec orientation particulière sur la sociologie à Fernuni Hagen (bachelor) et à l’Université de Lucerne (master). Elle a travaillé entre autres à la Dampfzentrale de Berne, à Reso – Réseau Danse Suisse en tant que directrice de production indépendante d’artistes de théâtre, de danse et de performance ainsi que pour le festival de théâtre AUAWIRLEBEN, où elle était coresponsable de la programmation artistique du festival de 2014 à 2017 avec la directrice artistique. Elle est cofondatrice de la Residenz Tanz Leuk et a été membre de la Commission théâtrale de la ville de Zurich de 2015 à 2017. Elle était membre du groupe de programmation des éditions 2018 et 2019 du festival du Zürcher Theater Spektakel. En automne 2020, Rabea Grand prendra la direction de la Gessnerallee de Zurich en compagnie de Michelle Akanji et Juliane Hahn.
www.gessnerallee.ch

Stefan Heidenreich

Auteur et spécialiste des médias, il vit à Berlin. Ses domaines de recherche sont les médias, l’économie et l’art.
Il a enseigné à l’Université de Cologne, à l’Académie des beaux-arts de Düsseldorf, à l’Université Leuphana de Lunebourg, à la Haute École d’art de Kassel, à l’Université de Bâle et à l’EPF de Zurich. Il a récemment enseigné à Cologne et à Bâle. Il travaille actuellement sur la démocratisation de l’art.
www.stefanheidenreich.de

Sabine Himmelsbach

Depuis mars 2012, Sabine Himmelsbach est directrice de la HeK (Maison des Arts Electroniques de Bâle). Après avoir étudié l’histoire de l’art à Munich, de 1993 à 1996, elle travaille pour des galeries à Munich et à Vienne, puis devient cheffe de projet pour des expositions et des symposiums d’accompagnement au Festival d’automne de Styrie, à Graz. En 1999, elle prend en charge la gestion des expositions au ZKM | Zentrum für Kunst und Medientechnologie de Karlsruhe. De 2005 à 2011, elle dirige l’Edith-Russ-Haus für Medienkunst à Oldenburg. En 2011, elle officie comme commissaire de «gateways: Art et culture en réseau» pour le Musée d’art de Kumu à Tallinn, Estonie, 2011 étant l’année ou Tallinn avait été désignée capitale européenne de la culture. Ses projets d’exposition au HeK de Bâle comprennent «Sensing Place» (2012), «Semiconductor: Let There Be Light» (2013), «Ryoji Ikeda» (2014), «Poetics and Politics of Data» (2015), «Rafael Lozano- Hemmer: Preabsence» (2016) et «unREAL» (2017), «Lynn Hershman Leeson: Anti-Bodies», «Eco- Visionaries» (2018) et «Entangled Realities. Leben mit künstlicher Intelligenz» (2019). Ses conférences et ses textes traitent des thèmes des arts de la communication et de la culture numérique.
www.hek.ch

Florian Keller

Né en 1976 à Winterthour, rédacteur culturel à la «WOZ - Die Wochenzeitung», il travaille comme journaliste culturel depuis 1997. Après avoir étudié l’anglais et l’allemand à l’Université de Zurich, il devient assistant de recherche à l’Institut des études culturelles de la Haute École d’art de Zurich, puis rédacteur culturel à la «Basler Zeitung» (2006) et au «Tages-Anzeiger» (2006-2014). Il reçoit le Prix Pathé pour le journalisme cinématographique (2013) et le prix de journaliste culturel de l’année attribué par le magazine «Der Journalist» (2019). Il occupe plusieurs fonctions d’enseignement à la ZHdK, est membre du jury de divers festivals de cinéma en Suisse et à l’étranger (Diagonale Graz, Kurzfilmtage Oberhausen, Zurich Film Festival, etc.).
www.woz.ch/t/kultur-wissen

Leticia Labaronne

Depuis 2009 Leticia Labaronne est assistante de recherche au Zentrum für Kulturmanagement de la ZHAW School of Management and Law. Deux ans plus tard, elle prend la direction du cursus MAS Arts Management. Elle prend la tête du Zentrum für Kulturmanagement en 2019. Elle est également responsable du cycle d’études menant au diplôme Fundraising Management. Elle dirige des projets de recherche et des mandats de conseil dans le domaine de la gestion des organisations à but non lucratif, du service public et de la culture.
www.zhaw.ch/de/sml/institute-zentren/zkm/

Alexandre Lanz

Né à Bienne en 1972, Alexandre Lanz vit et travaille à Lausanne. Il est journaliste, chroniqueur et rédacteur en chef du magazine CultureEnJeu. Il contribue également régulièrement pour d’autres publications en Suisse et en France, telles que 360°, IDEAT, les pages suisses de Paris Match et ELLE, ainsi que des mandats de rédaction de communiqués et dossiers de presse. 
Nourri et inspiré depuis sa plus tendre enfance par la pop culture, il est diplômé du Technicum de l’Habillement à Lugano en section design, il s’est dirigé ensuite vers le journalisme culturel, dans un premier temps au Journal du Jura à Bienne, puis Le Matin, où il a occupé le poste de chef de rubrique de la culture, avant de devenir rédacteur en chef des magazines PROFIL et EDELWEISS. Ayant vécu dans les trois principales régions linguistiques de Suisse, il en connaît les différences culturelles, ainsi que les points communs.
Photo ©Anoush Abrar

www.cultureenjeu.ch

Natacha Roos

Natacha Roos (1978) est cheffe du Service de la culture de la Ville de Fribourg et gestionnaire du Fonds de Coriolis Infrastructures depuis 2012. Elle a étudié les lettres et la gestion culturelle et a expérimenté en Suisse Romande différents champs artistiques (arts vivants, musiques actuelles, photographie, littérature). Engagée au sein de différentes instances, elle est notamment vice-présidente de la Corodis et membre du Comité du Forum culture et économie. 
 
A Fribourg elle a instauré un dialogue culturel sous forme d’Assises de la culture (RapportCULTURE2030/KULTUR2030), puis de Journées de la culture qui thématisent, chaque 28 février, un thème fort de politique culturelle. Les projets stratégiques qu’elle porte sont notamment la culture qui investit les friches (création d’une Régie culturelle, d’un quartier d’innovation, blueFACTORY) ou le statut des artistes de Fribourg. Elle a mis sur pied 5 mesures d’urgence à destination de 90 artistes professionnels de la Ville de Fribourg pour faire face à la pandémie.
www.ville-fribourg.ch/culture

Martin Schick 

Martin Schick est un artiste interdisciplinaire et interdépendant, manager culturel et activiste, né en Suisse, qui partage sa vie entre la Suisse et Berlin. Fort d’une formation de performeur à la Bern Highschool for Arts, il crée des pièces et des projets dans l’univers de la danse et de la performance depuis plus de 15 ans. Il a enchaîné d’innombrables collaborations et s’est produit partout dans le monde, du Theaterspektakel de Zurich au KIASMA d’Helsinki, en passant par le Fringe Festival de Beijing ou le Festival d’Avignon. Après cette période intense, il a décidé de réduire le rythme de ses tournées et de ses productions, et de moins prendre l’avion. Depuis 2018, il se concentre sur un contexte local, adaptant sa pratique artistique à la gestion culturelle d’un quartier d’innovation. La pratique institutionnelle ou la construction d’institutions fantastiques est devenue sa passion et son occupation principale. Membre du réseau européen Reshape, il participe aux «Fair governance models» et intervient dans des conférences, des processus de consultation et la politique culturelle. En 2019, il a reçu le prix Liechti consacré aux arts de la scène.
www.bluefactory.ch
www.martinschick.com

Carena Schlewitt

Depuis 2018, Carena Schlewitt dirige le Centre européen des arts HELLERAU, à Dresde. Née à Leipzig en 1961, elle fait des études de théâtre à l’Université Humboldt de Berlin et travaille à l’Académie des arts de la RDA à Berlin de 1985 à 1993. Elle est également dramaturge et directrice artistique adjointe dans des sociétés de production (Podewil Berlin; FFT Düsseldorf; HAU Berlin) et dans des festivals internationaux. De 2008 à 2018, Carena Schlewitt dirige la Caserne de Bâle et, en tant que directrice artistique, redonne vie au Festival international de théâtre de Bâle en 2012. Outre l’accompagnement et le développement de la scène théâtrale et chorégraphique indépendante, ses principaux domaines d’intérêt sont le défi que représentent les processus de transformation du théâtre en Allemagne de l’Est, en Europe de l’Est et en Chine, le développement du théâtre en Pologne et en Russie, ainsi que le théâtre de performance international et les interventions performatives dans l’espace public. Elle reçoit en 2006 la Croix polonaise du mérite en or, le Prix culturel de la ville de Bâle en 2017 et, en 2019, la plus haute récompense du «Künstlerinnenpreis NRW» dans le domaine de la dramaturgie.
www.hellerau.org

Urs Schnell

né en 1961, dirige l'administration de la FONDATION SUISA à Lausanne depuis 2008. Cette fondation a pour but de promouvoir la création musicale actuelle en Suisse et dans la Principauté du Liechtenstein. En tant que directeur de fondation, il représente les intérêts de la scène musicale suisse sur les marchés et congrès européens de la musique. Urs Schnell a suivi une formation de flûtiste au Conservatoire de Winterthur. Après des années d'activité de concerts et de formation continue à l'Université de Bâle avec un master en management culturel, il s'est engagé dans de nombreuses associations et groupes d'intérêt, notamment en tant que directeur de la ABEM (Association bernoise des écoles de musique), du SMS (Syndicat musical suisse) et de Swiss Music Export (SME). Urs Schnell est marié et a deux fils adultes. Il vit à Biel/Bienne.
www.fondation-suisa.ch

Cleo Schöps

est diplômé en histoire de l’art de l’Université de Lausanne ainsi qu’un diplôme en archéologie et littérature allemande. Elle vit et travaille à Zurich, en Suisse. Solidement ancré dans le monde des affaires et de la culture, Cleo Schöps a acquise une profonde compréhension du fonctionnement et des motivations des deux mondes. En tant que Head of Art Sponsorship pour UBS, elle travaille constamment sur la meilleure façon d’interagir avec des partenaires culturels. Elle croit fermement qu’une grande collaboration est le résultat d’un effort acharné pour comprendre les besoins des uns et des autres et dans l’esprit de partenariat être prêt à sortir de la boîte et redéfinir la façon dont on collabore encore et encore. Des projets révolutionnaires à long terme tels que le Guggenheim UBS MAP Global Art Initiative sont des exemples de ce que les deux parties peuvent parfois accomplir dans des endroits et à l’aide des moyens inattendus.
www.ubs.com/sponsorship

Michel Vust

Il est actuellement délégué à la culture de la Ville de Bienne. Auparavant, il a notamment été responsable du soutien à la création numérique à la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, co-directeur du Festival international du film fantastique de Neuchâtel, directeur du symposium Imaging the Futur et directeur artistique adjoint des Utopiales de Nantes. Il est l’auteur d’articles et de recherches sur le cinéma fantastique suisse, les effets spéciaux et les jeux vidéo, ainsi que d’une étude ethnographique des pèlerinages en Europe. Il est également président de la Case à Chocs à Neuchâtel.

www.biel-bienne.ch/fr/service-culture